Covid 19 - Ce qu'il faut savoir sur les tests en pharmacie

Covid 19 - Ce qu'il faut savoir sur les tests en pharmacie


Partager cet article :

Les tests commencent à arriver dans les pharmacies. Depuis le 11 juillet, les pharmaciens sont autorisés à effectuer des tests rapides d'orientation diagnostique, dits «Trod». Ces derniers permettent de savoir en quelques minutes si une personne a été exposée au Covid-19. « Je les ai commandés dès lundi dernier et je devrais les recevoir en début de semaine prochaine », explique le président de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, Philippe Besset, lui-même pharmacien à Limoux dans l'Aude. Et d'ajouter : « Déjà cinq clients m'en ont demandé. » Les premiers tests arrivent en ce moment en pharmacie, confirme l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine.

Alors que les files d'attente ne cessent de s'allonger en région parisienne pour se faire dépister en laboratoire, Le Figaro fait le point sur les «Trod» disponibles en pharmacie.

  • Comment fonctionnent ces tests ?

Une goutte de sang est prélevée au bout d'un doigt avant d'être mis en contact avec un réactif. En quelques minutes seulement, le «Trod» permet de savoir si un individu a développé ou est en train de développer une réponse immunitaire au virus. « L'organisme commence à fabriquer des anticorps deux semaines environ après avoir été en contact avec le virus. Mais pour l'instant, nous ne savons exactement pas quelle est leur durée de vie », précise Philippe Besset. Parmi les 51 tests disponibles en pharmacie, certains détectent que les anticorps immunoglobulines G, d'autres indiquent aussi la présence d'immunoglobulines M, présents plus tôt dans l'organisme. Ces derniers peuvent être détectés une semaine après l'exposition au virus.

  • Qui peut se faire dépister ?

Seuls les adultes peuvent se soumettre au «Trod». Le test peut être délivré sans ordonnance mais il n'est pas pris en charge par l'Assurance maladie. Son prix varie entre 15 ou 25 euros. Contrairement aux masques chirurgicaux, celui-ci n'est pas plafonné par les autorités.

  • Les TROD sont-ils aussi fiables que les tests virologiques ?

La veille de la parution de l'arrêté, le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) avait transmis un avis défavorable au ministre de la Santé. «L'information devant accompagner le résultat du “Trod” est particulièrement délicate», a-t-il depuis mis en garde avec plusieurs syndicats de médecins biologistes. « Le “Trod” ne remplace pas le test RT-PCR, convient Philippe Besset. Il ne s'adresse pas aux personnes présentant des symptômes de la maladie. » Autre limite soulignée par l'Ordre des médecins, la présence d'anticorps dans l'organisme ne garantit pas pour l'heure une immunité face au Covid-19. « La compréhension insuffisante du “Trod” pourrait être la cause d'une sensation de sécurité infondée », souligne le CNOM.

  • Que faire en cas de test positif ?

Pour cette raison, les personnes dont le «Trod» se révèle positif sont invitées à se rendre par la suite en laboratoire. Car seul un test virologique RT-PCR, réalisé à partir d'un écouvillon introduit dans le nasopharynx, permet de vérifier si le virus est toujours présent dans l'organisme et de savoir si l'on risque ou pas de contaminer d'autres personnes.

Articles similaires
COVID-19 et port du masque : Sur le risque évoqué de surexposition au CO2
COVID-19 et port du masque : Sur le risque évoqué de surexposition au CO2
Des résultats présentés dans les Annals of the American Thoracic Society soutiennent définitivement
Lire la suite
Allergies: Mal utilisées, les huiles essentielles sont-elles dangereuses pour la santé?
Allergies: Mal utilisées, les huiles essentielles sont-elles dangereuses pour la santé?
Lire la suite
Soulager les piqûres : les huiles essentielles qui marchent
Soulager les piqûres : les huiles essentielles qui marchent
Moustiques, guêpe, araignée ou encore méduses : pas toujours simple d'échapper à leurs piqûres en été. Quelles huiles
Lire la suite

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant
Accept Site use cookies